Musée

|

L'Association

Au fil des ans, l'équipe de bénévoles qui a restauré les premiers moteurs destinés au musée s'est agrandie. Elle est devenue en 1989 l'Association des Amis du Musée Snecma, puis l'Association des Amis du Musée Safran en 2005. La collection du musée s'est quant à elle élargie aux matériels de l'ensemble des sociétés de Safran.

A ce jour, plus de 85 moteurs à pistons ont été restaurés par les bénévoles de l'association. Une tâche parfois ardue lorsque des pièces manquantes doivent être fabriquées… alors que les outillages et les machines n'existent plus !

La nouvelle galerie du musée retrace la participation de Safran à la conquête spatiale (française et européenne), à travers une exposition de moteurs et de maquettes de lanceurs auxquels ont participé les différentes sociétés du Groupe.

L'absence de plans et de notices pour certains moteurs impose quant à elle la prise systématique de notes et photos lors du démontage afin d'éviter les erreurs au remontage. Mais grâce aux connaissances techniques et aux astuces déployées par les bénévoles de l'association, ces difficultés finissent toujours par être surmontées…

 

Si tous les bénévoles de l'association remettent en état les matériels, certains sont également chargés de récupérer des objets et documents et d'établir les inventaires. Les collections du musée ont été ainsi enrichies des dons faits par des écoles qui utilisaient autrefois des moteurs Snecma pour leur enseignement. D'autres bénévoles oeuvrent pour l'amélioration de la scénographie du musée, qui évolue en permanence. D'autres enfin s'efforcent de promouvoir et faire connaître le musée.

 

Si les moteurs d'avions de Snecma sont au coeur de l'histoire de Safran, d'autres réalisations ont aussi marqué son passé, comme les pulsoréacteurs ou les motos Gnome & Rhône, utilisées par l'armée française jusqu'en 1960. Une quarantaine de ces motos sont exposées au musée.

 

Par ailleurs, Snecma a été amené à diversifier son activité dans les périodes difficiles, produisant des bicyclettes, des tracteurs agricoles, des pistolets mitrailleurs, des ustensiles de cuisine, des machines à coudre… Tous ces produits ont trouvé leur place au musée. Enfin, l'activité de l'Association des Amis du Musée Safran s'étend aujourd'hui aux matériels des autres sociétés du Groupe abrités au musée : trains d'atterrissages, freins, moteurs de fusées, moteurs d'hélicoptères, drones, etc.

 

 

Contact

Association des Amis du Musée Safran :
01 60 59 72 58
aams@museesafran.com

Envoyez un mail

 

Histoire

À l'origine du musée aéronautique et spatial Safran, la volonté de restaurer, conserver et mettre à disposition du public les matériels qui ont marqué l'histoire de Safran.

 

histoire-624x415.jpg

En 1979, le Président de Snecma, René Ravaud, avait été alerté sur l'absence dans l'entreprise de références à l'histoire de Snecma pourtant le plus ancien des motoristes d'avions encore en activité, en effet Snecma succédait en 1945 à Gnome et Rhône issu de Gnome créé en 1905. Rolls- Royce, Pratt and Whitney et General Electric présentant  leur histoire à travers l'exposition de l'évolution de leurs moteurs,

Ce sont trois hommes, collaborateurs de Snecma et passionnés par l'histoire de leur entreprise, qui vont être à l'origine de la création du Musée aéronautique et spatial de Safran. Fin 1984, Claude Moussez, directeur du site de production de Villaroche, Guy Dodanthun, directeur financier, et Bernard Girault, chef du département documentation, apprennent que le Musée de l'Air et de l'Espace recherche des bénévoles pour restaurer les 1 000 moteurs d'avions de ses collections, construits par différentes sociétés entre le début du XXe siècle et les années 1970.

Le 20 juin 1985, une convention est signée entre le Musée de l'Air et de l'Espace et Snecma, portant sur la restauration des moteurs anciens, en particulier les Gnome, Le Rhône et Gnome et Rhône. L'accord prévoit que sur deux moteurs identiques restaurés, l'un soit remis au Musée de l'Air et l'autre gardé en dépôt par Snecma pour exposition. Bernard Girault, chargé de la mise en oeuvre du projet, rapatrie deux moteurs « Le Rhône 9 Jb » du Musée de l'Air et de l'Espace, et recrute Charles Gerspach, un technicien réputé pour son savoir-faire. Ainsi, en septembre 1985, avec l'appui de Claude Moussez, il crée à Villaroche l'atelier de restauration des moteurs anciens. Très vite, il anime une équipe de trente-deux bénévoles, tous salariés de Snecma oeuvrant en dehors de leurs heures de travail. . Lorsque deux moteurs identiques sont terminés l'un est remis au Musée de l'Air et l'autre gardé par Snecma en dépôt pour exposition.

Le premier moteur « Rhône 9 Jb » restauré est livré au Musée de l'Air le 23 avril 1986.

1352397776-saf2012_0036721_1284-his-496x350.jpg

Pour envisager la création d'un musée, il fallait pouvoir disposer de dix moteurs à pistons et de dix turboréacteurs restaurés. Dans le courant de l'année 1987, Guy Dodanthun ,et Michel Harvey, alors directeur de cabinet du P-dG de Snecma, Jacques Bénichou, obtiennent son autorisation et les fonds nécessaires pour installer le nouveau musée sur le site de Villaroche. Conçu et aménagé par les bénévoles, celui-ci est aménagé dans le hangar Saint-Chamas, un ancien hangar à hydravions de 4 000 m2. Ce bâtiment qui servait de base à l'école de pilotage Gnome et Rhône, alors située à Saint-Chamas, sur les bords de l'étang de Berre, avait été démonté en 1947 et remonté à Villaroche. Il va abriter pendant trente ans les avions prototypes des essais en vol de Snecma, jusqu'au transfert des essais en vol à Istres.

 

Le Musée Aéronautique et Spatial est inauguré le 31 mai 1989 par le Président-directeur général de Snecma, le général Bernard Capillon. Unique en son genre en France, le Musée est spécifiquement dédié aux moteurs d'avions, des origines de l'aviation jusqu'à nos jours. Il présente également une collection inégalée de motos Gnome et Rhône, dont la plupart a été également restaurée par les bénévoles.

En mai 1990, l'Association des Amis du Musée Snecma est créée. Elle reçoit en 1991 le Grand Prix d'Honneur du Patrimoine, décerné par le Conseil général de Seine-et-Marne, pour la conservation et la mise en valeur du patrimoine technique et industriel français. A l'initiative de Jean-Paul Béchat, alors P-dG du groupe Snecma, une nouvelle muséographie est conçue et réalisée dans les années 1998 et 1999.

A la création de Safran, l'association prend le nom de « Association des Amis du Musée Safran » (AAMS). Le Musée Safran accueille chaque année près de 12 000 visiteurs, qui viennent découvrir quelques-uns des plus grands succès aérospatiaux français.
 

En 2013, une extension de 700m² de l'aile ouest du musée est réalisée pour répondre aux exigences de sécurité d'un Etablissement Recevant du Public et permettre de regrouper les ateliers et bureaux de l'AAMS.

L'espace ainsi libéré va permettre d'installer une nouvelle galerie entièrement dédiée à l'espace, à la propulsion des lanceurs et des satellites. Cette nouvelle galerie qui abrite une riche collection de moteurs, de maquettes de lanceurs et de satellites est inaugurée au mois d'octobre 2014. La scénographie de son parcours a été conçue pour que le public puisse découvrir et comprendre la motorisation des lanceurs et des satellites, tout en abordant certaines notions scientifiques.

Une scénographie autour de trois thématiques :

  • La genèse de la propulsion spatiale dans l'imaginaire des hommes
  • L'histoire des lanceurs
  • L'histoire de la propulsion des satellites

Un parcours plus didactique est proposé aux enfants afin de leur permettre de mieux comprendre la propulsion spatiale.

 

Partenariats

 

logo_mae.png

"Dans les années 80, le Musée de l'Air et de l'Espace (MAE) détenait une importante collection de moteurs d'avions. L'Association des Amis du Musée Safran a négocié une convention de partenariat dans laquelle le MAE confiait au Musée SAFRAN deux moteurs de la collection Gnome ou Le Rhône pour restauration. Un de ces moteurs a été conservé au musée Safran et a permis le démarrage de la collection complète."

Musée de l'Air et de l'Espace

 

 

 

logo_planete_science.jpg

 

"Safran est le sponsor de l'équipe française du Rocketry Challenge, organisé par Planète Sciences. Le Groupe poursuit ainsi son engagement auprès des jeunes passionnés des métiers de l'aéronautique et de l'espace. À l'occasion de ce grand concours international, le Musée a accueilli la revue de conception des jeunes le 16 mars et la finale nationale les 18 et 19 mai 2013."

Planète Sciences

 

 

logo_ealc.jpg

 

"Espaces Aéro Lyon Corbas propose de découvrir toute une collection de matériels et d'informations autour de l'aviation historique et contemporaine. EALC c'est aussi une équipe de bénévoles qui ont pour but de préserver le patrimoine aéronautique national, restaurer et présenter les aéronefs, partager leur passion et sensibiliser le public au monde aéronautique."

Espaces Aéro Lyon-Corbas

 

 

logo_remut.jpg

"Le réseau des musées et collections techniques de France (RéMuT), animé par le Musée des arts et métiers, a pour vocation de dépoussiérer l'image des musées techniques et permettre à un public élargi de les découvrir. Le réseau vise en outre le partage des ressources et des connaissances entre les membres de ce réseau de spécialistes."
RéMuT

 

 

logov2_vaux_le_vicomte.jpg

"Le domaine de Vaux le Vicomte est la création de trois hommes réunis par Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV : le jardinier-paysagiste André Le Nôtre, l'architecte Louis Le Vau et le peintre-décorateur Charles Le Brun. Unis par un génie fraternel, ils réalisent ensemble la plus parfaite harmonie entre architecture et paysage de tout le 17ème siècle. Dès son inauguration lors de la fête célèbre du 17 Août 1661, Vaux le Vicomte suscita la convoitise du Roi Soleil et devînt le modèle dont l'Europe entière s'inspira."

Vaux le Vicomte

 

 

logo_dassault_aviation.jpg

"Acteur majeur de l'industrie aéronautique, tant sur le plan européen qu'international, Dassault Aviation est le seul groupe au monde à concevoir, produire, réaliser et soutenir des avions de combat, instruments d'indépendance politique, et des avions d'affaires, outils de travail et de développement économique."

Dassault Aviation

 

logo_paris_what_else_visit.jpg

"Envie de découvrir ou faire découvrir la Seine et Marne ? Seine-et-Marne Tourisme est l'Agence de Développement et de Réservations Touristiques du département de la Seine-et-Marne. Son site internet www.visit.paris-whatelse.com est une véritable mine d'informations sur ce que vous devez absolument découvrir dans l'Est de Paris. Partenaire du musée grâce à l'offre « Balad'Pass 77 », découvrez toutes les bonnes idées de sorties touristiques dont regorge le site."

Pariswhatelse / Seine et Marne Tourisme